Auteur, conférencier, chercheur en patrimoine et en histoire, spécialiste de la Casbah d’Alger, Mohamed Benmeddour explore le patrimoine immatériel de la cité mythique de l’algérois dans sa nouvelle parution intitulée « Les fabuleux contes et légendes de la ville d’Alger », paru aux éditions Colorset, à Alger. Un livre qui invite à découvrir El Bahdja des Beni Mezghena. Mohamed Benmeddour a auparavant écrit d’autres ouvrages consacré à la capitale algérienne à partir de la période médiévale et jusqu’à la colonisation française, à partir de 1830. Il a notamment critiqué la destruction partielle de la Casbah par les français. L’auteur s’est focalisé pour cette parution sur ce qui a longtemps fait le tissage du trésor socioculturel du vieil Alger. L’auteur s’appuie sur des contes illustrées et bien menées, pour évoquer l’authenticité de la cité millénaire. Un engagement du chercheur pour préserver ce précieux trésor, noyau de la capital. « J’ai écrit 48 contes malgré moi, j’aurais aimé faire une centaine, j’avais pour un premier temps les détails fiables de 48 histoires, l’emplacement de chaque histoire, la datation des faits, cela m’a donné la liberté d’écrire, dans l’attente d’une suite à cet ouvrage », a-t-il souligné. Ce livre peut intéresser toutes les catégories d’âge. « Tous les algérois peuvent s’y retrouver. Surtout ceux désireux de plonger dans la nostalgie des anciens temps », a-t-il dit. En matière d’illustration, chaque conte est accompagné par trois iconographies anciennes, ramenés de l’étranger parfaitement insérées en fonction de chaque note. « L’image ne complète pas le conte, c’est un support pour démontrer l’unité de lieu et la période réelle des faits. Des images inédites à l’exemple de Ain Sebara aux cotés de la porte de Bab Jdid », a-t-il précisé.

 

Adel Brahim

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This