Le football ne laisse personne indifférent. Ce sport populaire été au cœur d’une rencontre tenue, dimanche 04 novembre 2018, à la salle El Djazair, à la faveur du 23e SILA. Organisée par l’Agence National d’Edition et de Publicité (ANEP), la rencontre intitulée « Football algérien, une équipe, une passion, un pays » a rendu un hommage à Hamid Zouba, membre de la légendaire équipe du Front de Libération nationale (FLN), durant la guerre de libération nationale. Cette équipe a contribué à faire entendre la voix des algériens en lutte pour la reconquête de l’indépendance du pays au niveau mondial, notamment dans les pays arabes, en Asie et en Europe de L’Est. Ce parcours, entre 1958 et 2010, a été montré dans une vidéo projetée lors de la rencontre, en présence de quatre autres membres de cette mythique formation à savoir Dahmane Defnoun, Abderahmane Ibrir, Said Amara, Abdelkrim Kerroum, sans oublier Hamid Zouba, auteur de « Ma vie, ma passion », autobiographie publiée chez ANEP. Il y évoque les affres de l’époque coloniale, la deuxième guerre mondiale, la carrière professionnelle en Europe, le déplacement vers Tunis dans des conditions pénibles, et les années de gloire au service de la cause nationale. « Nous avons appris à Tunis le militantisme, la responsabilité et la maturité, à un si jeune âge. On nous a fait comprendre que nos succès sportives donnaient du courage aux soldats de l’ALN, ainsi que de la sympathie des autres Nations qui étaient émerveillées par notre talent », a-t-il témoigné.

« Une génération unique »

Le ministre de la Communication Djamel Kaouane, a pour sa part, remercié Hamid Zouba pour son dévouement à la cause nationale et à la contribution de la formation de plusieurs générations. « Je remercie Hamid Zouba de nous permettre de réunir cette auguste assemblée, ces héros de l’indépendance et de la lutte de libération nationale. Je ne peux que m’incliner devant ces grands hommes qui ont marqué l’Histoire de l’Algérie », a-t-il relevé. De son côté, le directeur général de l’ANEP, Amine Echikr a rappelé la nécessité de prendre exemple de cette génération d’or qui a formé plusieurs générations sur la base de l’esprit sportif, la rigueur et l’engagement. « Ces héros sont les représentants d’une génération unique, ils ont été les ambassadeurs de la Révolution. Je remercie également les anciens de l’équipe nationale qui nous ont donné tant d’émotion », a-t-il noté. Amine Echikr a espéré que cette rencontre puisse transmettre à la jeunesse actuelle ce qu’à été la génératipon d’avant.

« Vert et blanc »

« La jeunesse actuelle doit suivre les pas de ces prédécesseurs qui ont été le modèle de plusieurs générations. Je le dis avec beaucoup d’émotion, car ce qui se passe actuellement dans nos stades est légèrement inquiétant pour nous tous », a-t-il déploré. Cette réunion de la famille footballistique, toutes générations confondues, à rendu un vibrant hommage à feu Hacène Lalmas, par la voix de Ali Fergani. Un riche débat a été organisé avec l’intervention de personnalités de la scène sportive et culturelle. Signalons enfin que le journaliste Ahmed Bessol Lahouari a signé l’ ouvrage « Vert et blanc, les blocs notes revisitées », une encyclopédie, coécrite avec son fils Nazim, sur les années de gloire du football algérien entre 1963 e 1988.

Adel Brahim

Pin It on Pinterest

Shares
Share This