Comment avez-vous préparé cette rencontre sur le football ?

Pour cet événement, nous avons publié la biographie de Hamid Zouba « Ma vie, ma passion », ainsi que «Vert et blanc, les blocs notes revisitées  » d’Ahmed bessol Lahouari. Il était évident qu’à un moment donné, il fallait rendre hommage à cette équipe du FLN qui a porté la voix de l’Algérie à partir 1958. Cette équipe a été constituée par des joueurs professionnels internationaux, évoluant en Europe, ils auraient pu avoir de brillantes carrières footballistiques. Ils ont tourné le dos à cette réussite pour porter le maillot de l’Algérie et porter la voix du peuple à travers le sport, c’est énorme. Les membres de l’équipe sportive du FLN disparaissent hélas les uns après les autres, leur rendre hommage est un devoir de mémoire. Cette rencontre a essayé de mettre le lien entre l’ancienne et l’actuelle génération, de 1958 à 2018, c’est tout un parcours.

Un mot sur l’hommage à Hacéne Lalmas, considéré comme le meilleur jouer algérien de tous les temps.

Hacéne Lalmas n’est pas à présenter, c’est une icône du football mondial et l’un des meilleurs joueurs de l’Histoire de l’Algérie, s’il n’est pas le meilleur. Mustapha Dahleb devait venir pour lui rendre hommage, hélas il n’a pas pu se déplacer, nous avons un devoir de mémoire pour tous ceux qui portent l’Algérie si haut dans le concert des Nations et qui méritent toute notre gratitude et notre reconnaissance.

Ces mémoires et ces biographies contribuent-ils à l’écriture de l’Histoirede l’Algérie ?

L’ANEP contribue à écrire une partie de l’Histoire à travers divers volets, cette fois-ci via le football. Nous avons auparavant contribué à l’écriture de l’histoire à travers les biographies, les témoignages, les compilations d’articles, à l’exemple de la publication de Mohand Tahar Zeggagh « Vérités sur les crimes de l’OAS », un méticuleux travail de recherche qui a beaucoup servi pour les universitaires. Nous travaillons sur l’Histoire sur différents angles, le sport entre autres et le football à travers ces deux précieux ouvrages de Hamid Zouba et Ahmed Bessol Lahouari.

 Entretien réalisé par Adel Brahim

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This