La 23ème  édition du salon international du livre d’Alger touche à sa fin et donne un rendez-vous à son fidèle public pour une nouvelle édition en 2019. En attendant le chiffre officiel des visiteurs du 23e SILA, le record a été enregistré lors de la précédente édition avec 1.700.000 visiteurs, ce qui classe le SILA comme le plus grand salon du livre dans le continent africain et dans le monde arabe. Pour cette édition, le public a prouvé encore une fois son affection pour le livre et pour la lecture. Des algériens, des quatre coins du pays, ont pris d’assaut des les premiers jours de son ouverture, les espaces du SILA, au Palais des expositions des Pins maritimes, en assistant aux conférences et débats, ainsi qu’en cherchant des ouvrages inédits, la perle rare.

On vient au SILA de toute l’Algérie

L’affluence était importante lors des débats avec le prix Nobel chinois de la littérature en 2012 Mo Yan, le cinéaste franco-grec Costa Gavras et d’autres invités de choix. Débats et échanges riches. Des élèves d’écoles publiques et privées, des scouts musulmans algériens et des membres de différentes associations socioculturelles, se sont déplacés au SILA 2018. Le salon confirme chaque année son statut de lieu de rassemblement annuel du savoir et de la culture en Algérie, fréquenté par toutes les franges de la société, de tous les âges et en provenance de tous les coins de l’Algérie. Chacun y trouve son chacun trouve son compte au SILA, un rendez vous populaire

Adel Brahim 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This