Kabylie 1871, L’insurrection : Tassadit YACINE

Ce colloque rompt la perception habituelle de l’histoire, par les institutions officielles, de la résistance puis de la révolte d’une population à l’occupant français avec des moyens dérisoires. 1871, c’est une année de soulèvement populaire qui constitue l’amorce d’une prise de conscience collective, fondement du mouvement national. 1871, c’est aussi le symbole d’une Algérie plurielle incarné dans le combat d’El-Mokrani, grand dignitaire de la Médjana de la noblesse d’épée, les djouads, et de Cheikh Aheddad, chef d’une confrérie religieuse : la Rahmanya. Ce moment, situé dans l’espace et dans le temps, a réuni symboliquement à Béjaïa ( entre Seddouk et la Kalâa) des chercheurs algériens et français pour revisiter des pages émouvantes de l’histoire algérienne, non sans lien avec la grande histoire universelle.

PRIX : 800 DA

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This