Amara Lakhous

« La diversité est un avantage »

 

« L’aventure littéraire et linguistique de Amara Lakhous » était le thème d’une rencontre animée, jeudi 07 Novembre, au 24ème SILA.

Le linguiste et professeur Khaoula Taleb Ibrahimi, a déclaré que « Amara Lakhous a utilisé dans ses romans écrits en italien, les expressions algériennes, ses particularités et ses humours, le tout est mélangé aux expressions italiennes ».

Pour elle, Amara Lakhous, qui est plurilingue (tamazight, arabe, italien, français, anglais), s’est approprié les deux expressions pour en faire une langue qui lui est propre et qui reflète son rapport à l’italien et à l’arabe.

En d’autres termes, l’auteur a créé une poétique nouvelle, une esthétique romanesque fascinante. « Quand on connait bien sa langue et on l’appréhende sans apriori, on arrive à aller vers d’autres langues, et à devenir citoyen du monde. Amara Lakhous habite le monde et les langues », a-t-elle dit.

Quant à Francesco Leggio, linguiste et professeur, il a souligné que « Amara Lakhous s’inscrit dans la diversité des langues ». « Cela lui donne toute la force créative. Elle donne à son écriture de la valeur, de la vie et des couleurs », a-t-il dit, et d’ajouter : « Son écriture est vivace, rapide et vivante. »

« Amara Lakhous a su représenter dans ses romans la société italienne telle qu’elle est vécue par les étrangers vivant en Italie », a-t-il renchéri.

« Il a créé une langue, un monde possible, qui marche, un monde fonctionnel », a-t-il dit.

Pour sa part, Amara Lakhous, à propos de son écriture, a soutenu que « la diversité est un avantage », que « la différence est une richesse ». Et « c’est cela qui m’a permis de créer la langue dans laquelle j’écris », a-t-il déclaré. Autrement dit, il s’est approprié la langue italienne et en fait sienne.

Avec cette langue, « j’ai une nouvelle façon de regarder la réalité italienne, car ceux qui viennent d’ailleurs observent des choses que les autochtones ne remarquent pas. Ils ont un dynamisme différent, un regard nouveau », a-t-il expliqué.

La particularité d’Amara Lakhous quand il écrit en arabe ou en italien, c’est ce qui fait d’ailleurs sa force créatrice, est l’arabisation de l’italien et l’italianisation de l’arabe.

A ce propos, il a déclaré : « J’italianise l’arabe et j’arabise l’italien. Il s’agit, pour moi, de féconder les deux langues en transportant des images, des métaphores, des idées d’une langue à une autre. »

Quant à Pasquale Ferrara, ambassadeur d’Italie, il a déclaré que « Amara Lakhous a une capacité d’assimiler les langues ». « C’est une personne cosmopolite. Il habite les langues. Il évolue dans le plurilinguisme. Son travail d’écrivain s’inscrit dans la diversité », a-t-il soutenu.

 

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This