Clôture du Salon International du Livre d’Alger 1.149.527 visiteurs pour cette 24e édition

Le commissaire du Salon international du livre d’Alger (SILA), Mohamed Iguerb, a dressé, ce 09 Novembre, lors d’une conférence de presse abrité par la salle SILA du pavillon Central, le bilan de cette 24e édition, qu’il a qualifié de positif.

Le nombre de visiteurs qui ont gravi les marches du salon qui prend fin ce soir, sachant que le chiffre s’élève selon le commissaire à 1.149.527 visiteurs. « Le chiffre reste ouvert pour cette journée de clôture ». Le commissaire du Sila reviendra ainsi sur ce bilan, qu’il a qualifié d’ « exceptionnel ». Mais ce chiffre reste moins important que celui des années précédentes. Le commissaire dira dans ce sillage, cette dernière édition restera tout de même « réussite, compte tenus des chiffres annoncé, à savoir la fréquentation, du Sila, qui est très honorable, mais aussi du point de vue, de la participation dès lors que cette année, elle a battu tous les record, avec les chiffres que j’ai annoncé ».

La réussite de cette 24e édition, s’est démontré par sa programmation riche et variée. Monsieur Iguerb, annoncera, d’autres parts, la date de la tenue de la prochaine édition, qui se déroulera du 28 Octobre au 06 Novembre 2020. «  L’invité d’honneur de la 25e édition, sera annoncé prochainement ». Il ajoutera « il est clair que la prochaine édition va être particulière, car nous allons fêter le quart du siècle du Sila ».

En ce qui concerne les ventes, lors de cette édition, le commissaire estimera qu’il n’est pas évident de connaitre le nombre des ventes, car les éditeurs, « nous les communique pas, notamment pour les éditeurs nationaux, nous n’avons pas accès, aux chiffres d’affaire ou aux ventes réalisés durant le Sila ». Par contre, en ce qui est de celles des étrangers, il dira que « c’est des chiffres que nous connaitrons par la suite, dès lors, qu’il y’a un contingent financier qui est destiné à être transféré  et qui nous sera communiqué par les différents transitaires, en charge de cette opération ».

D’autre part, M. Iguerb a qualifié la participation sénégalaise d’exceptionnelle. « Cela nous a permis de découvrir ce pays voisin et frère, et de découvrir la richesse de sa littérature et de ses arts. C’est aussi une occasion qui a permis la rencontre, des représentant de ce pays invité d’honneur avec les professionnels du livre algériens, qui sont les deux syndicats à savoir le Syndicat National des Editeurs du Livre (SNEL) et le syndicat des éditeurs africain ». Il confiera dans ce contexte « il est aussi question de créer, un syndicat ou une association d’écrivains africains. Tout cela  inaugure d’un partenariat entre les professionnels de ce pays et les nôtres ».

Pin It on Pinterest

Shares
Share This