les écrivains sénégalais transpose la réalité africaine avec ses amertumes et ses douceurs

Chaque génération d’écrivains transpose dans l’univers romanesque le vécu sénégalais et, par extension, la réalité africaine avec ses amertumes et ses douceurs. On y trouve les préoccupations de l’Africain d’un point de vue social, culturel, identitaire, politique, historique et aussi économique. La littérature sénégalaise se présente comme une littérature de dévoilement et parfois de dénonciation. Au Sénégal actuellement, en plus du roman, la poésie et l’écriture dramaturgique se développent aussi. Les œuvres sont souvent rédigées en langue française mais, également en langue arabe (avec notamment les travaux de Cheikh Tidiane Gaye) ou en wolof (pratiqué par la majorité des Sénégalais), le peul ou le soninké.  Les visiteurs du Salon International du Livre d’Alger auront donc l’occasion de rencontrer des auteurs et des œuvres sénégalais au niveau du stand du Sénégal au niveau du Pavillon central du Palais des expositions. Y. I